Blogue / Audi Sky Sphere : et si votre voiture pouvait changer de forme?

Audi Sky Sphere : et si votre voiture pouvait changer de forme?

En attendant le Salon de l’auto de Munich qui aura lieu dans quelques jours à peine, voici un concept de voiture tout à fait hors du commun. Dévoilé en première mondiale à la mi-août lors du Monterey Car Week en Californie, l’Audi Sky Sphere est comme deux véhicules pour le prix d’un.

Qu’est-ce que ça signifie au juste? Grâce à l’empattement modulable, on peut obtenir tantôt une vraie voiture sport, tantôt une confortable routière de grand tourisme.

Le style du concept Sky Sphere est résolument futuriste et évoque une sculpture en mouvement avec une fluidité musculaire, explique Gaël Buzyn, directeur du Audi Design Loft à Malibu, qui en est le créateur avec l’aide de son équipe. Les flancs sont très sculptés, mais la voiture conserve plusieurs éléments de style propres à Audi, comme la calandre Singleframe ainsi que les ailes élargies rappelant la présence d’un rouage intégral. Il y a aussi un hommage à la célèbre Horch 853, un roadster des années 1930, avec les portières à ouverture inversée.

Revenons à ce qui rend le concept Sky Sphere si unique et extraordinaire. En mode GT, l’empattement est à son plus long pour optimiser le confort sur de longues distances, tandis que des technologies autorisent une conduite autonome de niveau 4. Du même coup, le volant ainsi que le pédalier sont rétractés, transformant l’habitacle en véritable lounge de première classe.

Puis, lorsque le conducteur appuie sur un bouton, le véhicule se raccourcit de 25 centimètres pour se transformer en voiture sport incisive et maniable, le volant et le pédalier se déploient, alors que l’écran principal se déplace vers la gauche, plus près du conducteur.

C’est comme si la berline de luxe Audi A8 L devenait un coupé RS 5 en un tournemain. Incroyable, n’est-ce pas? À cela s’ajoute une suspension pneumatique adaptative qui permet d’abaisser la carrosserie d’un centimètre en mode Sport, appuyée sur d’immenses roues en alliage de 23 pouces.

Parmi les autres caractéristiques du concept Sky Sphere qui retiennent l’attention, mentionnons le très long capot qui abrite un espace de chargement capable d’accueillir deux sacs de golf, de même que les matériaux écologiques dans l’habitacle (sièges en tissu microfibre, cuirs végétaliens, appliques en bois d’eucalyptus, etc.).

Au fait, le véhicule est animé par un moteur électrique arrière dont la puissance est de 623 chevaux avec un couple maximal de 553 livres-pied. L’énergie provient d’une batterie de plus de 80 kWh à deux modules, le premier étant localisé derrière les sièges alors que le second réside entre les deux sièges dans le tunnel central. L’autonomie s’élèverait à environ 500 kilomètres en mode GT, tandis qu’un chrono de quatre secondes est enregistré au sprint 0-100 km/h.

Après le Sky Sphere (et le Grand Sphere avant lui), Audi présentera très bientôt un troisième concept appelé Urban Sphere qui, comme son nom l’indique, est davantage à vocation urbaine. Quelles autres surprises nous réserve la compagnie? C’est à voir!