Blogue / L'avenir est électrique pour Jeep, Ram et Dodge

L'avenir est électrique pour Jeep, Ram et Dodge

Commencez-vous à vous habituer au nom Stellantis? Cette méga entité née de la récente fusion entre le groupe italo-américain FCA et le constructeur français PSA occupe maintenant le quatrième rang mondial en termes de ventes de véhicules.

À l’instar du reste de l’industrie automobile, Stellantis a un plan en matière d’électrification et, plus tôt ce mois-ci, nous avons enfin pu apprendre les grandes lignes pour les 14 marques qui composent son portfolio.

Concentrons-nous ici sur les trois qui sont les plus populaires au Canada : Jeep, Ram et Dodge.

Jeep

Jeep sera le fer de lance sur notre continent et c’est bien normal selon le grand patron de Stellantis, Carlos Tavares. « Jeep incarne la liberté, dit-il. La liberté, c’est aller où l’on veut dans la nature. Et quand on côtoie la nature, on veut la protéger en évitant de la polluer. »

La devise de Jeep sera « Zero Emission, 100% Freedom ». Sa stratégie d’électrification est déjà bien amorcée, surtout en Europe, mais aussi de ce côté-ci de l’Atlantique avec le Wrangler 4xe et d’autres modèles hybrides rechargeables à venir très bientôt. Pensons au Grand Cherokee 4xe qui sera dévoilé à la mi-août au Salon de l’auto de New York.

D’ici 2025, Jeep offrira au moins un véhicule 100% électrique dans chacun de ses créneaux, incluant un Wrangler électrique. Des bornes de recharge alimentées à l’énergie solaire seront également déployées près des sentiers populaires que fréquentent les adeptes de la marque. Ce n’est pas tout : d’ici 2030, un Jeep entièrement autonome – même hors route – verra le jour. Incroyable, n’est-ce pas?

Ram

La marque Ram se dotera de son côté d’un fourgon ProMaster électrique et d’une camionnette Ram 1500 électrique, cette dernière attendue en 2024. C’est longtemps après les Ford E-Transit et F-150 Lightning, mais mieux vaut tard que jamais, comme on dit.

D’ailleurs, le directeur de Ram, Mike Koval, a promis que les véhicules électrifiés de Ram iront « au-delà de ce que la concurrence a dévoilé et de ce à quoi nos clients s’attendent. »

Tavares, pour sa part, s’est voulu rassurant : « Nous n’allons pas nous éloigner de nos clients traditionnels qui recherchent de la commodité et des capacités pour travailler, a-t-il admis. Nous comprenons qu’ils ont des besoins pratiques spécifiques – la charge utile, le remorquage, l’espace – et nous n’allons pas oublier ça. Nous avons l’occasion de voir ce que les autres font et possiblement de les battre. »

Dodge

Enfin, la marque Dodge adopte le slogan « Tear Up the Streets… Not the Planet » en plus d’annoncer la venue d’un muscle car 100% électrique en 2024. Reste à voir s’il s’agit de la future Challenger ou d’un tout autre produit.

Pour Tim Kuniskis, chef de la direction de Dodge, l’électrification est l’évolution naturelle des voitures de performance et toute technologie qui permet d’offrir plus de puissance et d’aller plus vite mérite d’être exploitée. Stellantis a laissé entendre qu’il sera possible de réaliser des sprints de 0 à 100 km/h en aussi peu que deux secondes!

Globalement, le plan d’électrification de Stellantis prévoit quatre plateformes différentes couvrant toutes les tailles de véhicules, une famille de trois modules de propulsion électrique (pour des modèles à traction, à propulsion et à quatre roues motrices) et une autonomie variant de 500 à 800 kilomètres (selon la norme WLTP). Les batteries seront produites dans cinq méga usines situées en Europe et en Amérique du Nord.