Blogue / La Kia Carnival veut briser le moule des fourgonnettes

La Kia Carnival veut briser le moule des fourgonnettes

On écrivait ici-même l’an dernier que les fourgonnettes n’ont pas dit leur dernier mot, en faisant bien sûr allusion à la Toyota Sienna de nouvelle génération et à la Chrysler Pacifica améliorée pour 2021.

Eh bien, cette année, c’est au tour de Kia de frapper. Oubliez la Sedona, voici la Carnival! La compagnie coréenne nous propose un véhicule familial repensé, tout aussi spacieux et fonctionnel, mais avec un style plus robuste et attrayant qui devrait séduire davantage de gens habitués aux VUS. Du moins, c’est l’objectif.

La Carnival n’est d’ailleurs pas décrite comme une fourgonnette, mais plutôt comme un « Véhicule Infiniment Évolutif » (VIE).

« Nous sommes impatients de voir les Québécois au volant de leur Véhicule Infiniment Évolutif, a déclaré Elias El-Achhab, chef de l’exploitation de Kia Canada. Doté de caractéristiques audacieuses inspirées par les VUS, d’un espace de chargement incroyable, de nos technologies de sécurité les plus perfectionnées et de caractéristiques luxueuses, le Kia Carnival est l’incarnation même de notre philosophie de design avant-gardiste. »

Style et confort à l’avant-plan

En termes de design, la Kia Carnival emprunte certains traits aux nouveaux Sorento et Seltos. Elle conserve une silhouette allongée qui s’apparente à celle des fourgonnettes, mais avec une garde au sol plus généreuse. Les lignes prononcées sur le capot et le pare-chocs ainsi que la garniture métallisée à l’avant ajoutent du corps, tandis que les longerons de toit surélevés accentuent le côté utilitaire. C’est aussi le premier modèle en Amérique du Nord à arborer le nouveau logo de Kia.

À l’intérieur, attendez-vous à retrouver une planche de bord minimaliste laissant toute la place à un large écran central tactile qui se fond dans une instrumentation numérique. Dans la configuration à huit passagers, la banquette médiane est coulissante, son dossier central peut se rabattre pour créer une table et chacune de ses places peut être enlevée individuellement. Si vous optez pour celle à sept passagers, des « fauteuils VIP » chauffants/ventilés avec appuie-têtes et repose-pieds réglables sont disponibles à la deuxième rangée. Le gros confort!

Une surprise et deux déceptions sous le capot

Le moteur employé est un V6 de 3,5 litres qui développe une puissance de 290 chevaux et un couple de 262 livres-pied – en hausse par rapport au V6 de 3,3 litres de la Sedona (276 ch, 248 lb-pi). Jumelé à une boîte automatique à huit rapports, il consomme 10,6 L/100 km en moyenne, exactement comme la Pacifica ordinaire et la Honda Odyssey.

Demander à Kia d’offrir une version hybride pour rivaliser avec les Sienna et Pacifica est-il exagéré? Le Sorento en propose bien une. Et pour un nouveau véhicule qui se veut « infiniment évolutif », voire une alternative aux VUS, l’absence d’un rouage intégral en option risque d’en décevoir plusieurs.

Sachez que la Kia Carnival 2022 est en vente depuis ce printemps en cinq versions (LX, LX+, EX, EX+ et SX) avec un prix de départ de 34 795 $, plus les frais de transport et de préparation. C’est très concurrentiel par rapport aux autres fourgonnettes sur le marché. L’avenir nous dira si les familles québécoises ont le cœur à la fête et au Carnival!