Blogue / Une année déterminante pour Mitsubishi

Une année déterminante pour Mitsubishi

Mitsubishi, comme bien d’autres constructeurs automobiles, a connu une année difficile en 2020. Des rumeurs l’automne dernier laissaient même croire que Nissan, qui avait accepté de payer plus de 2,5 milliards $ en 2016 pour une part de 34% de Mitsubishi, songeait à s’en débarrasser. Or, ce n’est pas le cas.

Bien qu’elle soit la marque japonaise la mieux classée dans la plus récente étude sur la qualité initiale de J.D. Power (devant Toyota, Honda, Mazda et, oui, Nissan), plusieurs lacunes sont à corriger, mais la marque aux trois losanges espère que ses nouveaux produits vont grandement l’aider. En fait, toute sa gamme de véhicules au Canada sera renouvelée ou mise à jour.

Faisons un petit survol…

Outlander 2022

Le Mitsubishi Outlander 2022 fait appel à une plateforme partagée avec Nissan, qui a d’ailleurs aussi servi à la conception du Rogue 2021. Ces deux modèles exploitent également la même motorisation (un quatre cylindres de 2,5 litres produisant 181 chevaux et 181 livres-pied de couple) et la même transmission à variation continue.

Un design unique et des paramètres mis au point différemment ont permis à Mitsubishi d’élaborer un produit qui demeure fidèle à la marque. Peu importe l’angle duquel on le regarde, le nouvel Outlander arbore un style nettement différent de celui du Rogue, avec une évolution disons très audacieuse du « Bouclier dynamique » de Mitsubishi.

D’autre part, il conserve une carte importante dans sa manche : son réputé rouage intégral Super-All Wheel Control (S-AWC). En revanche, le prix de base a augmenté (31 998 $), ce qui n’est pas à négliger lorsque l’Outlander 2022 arrivera chez les concessionnaires québécois au cours des prochaines semaines.

Pour ce qui est de l’Outlander PHEV (hybride rechargeable), quelques améliorations techniques sont apportées… au modèle 2021. Autrement dit, son design ne suit pas encore celui du modèle régulier. La puissance des moteurs à essence et électrique a été bonifiée (221 chevaux au total), tout comme la capacité de la batterie à haute tension. Malheureusement, le gain d’autonomie entièrement électrique est négligeable, soit de 35 à 39 kilomètres.

Eclipse Cross 2022

Du côté de l’Eclipse Cross, une version profondément remaniée est apparue dans les concessions plus tôt cette année comme modèle 2022. Sa longueur accrue de 10 cm permet de gagner de l’espace pour les jambes à l’arrière et d’agrandir le coffre à 663 litres.

Esthétiquement, les modifications les plus importantes sont à l’arrière, où l’on se félicite de l’abandon de la lunette en deux parties au profit d’un grand vitrage plus classique. À l’intérieur, Mitsubishi a modifié les sièges pour plus de confort, retiré le pavé tactile et repensé les commandes du système multimédia – une décision qu’on ne peut qu’applaudir.

L’Eclipse Cross 2022 conserve la même mécanique (un quatre cylindres turbocompressé de 1,5 litres développant 152 chevaux et 184 livres-pied de couple), mais son châssis a été rigidifié et sa suspension, améliorée. Attendez-vous donc à de meilleures capacités dynamiques sur la route.

Et les autres?

Le RVR 2021 est en vente depuis plusieurs semaines déjà, mais puisque des améliorations ont été apportées pour 2020, rien n’est prévu pour la nouvelle année-modèle. Quant à la sous-compacte Mirage 2021, dévoilée il y a un an avec un extérieur largement revu, elle est arrivée sur le marché cet hiver et reste le véhicule non hybride le plus écoénergétique au Canada.