Blogue / Tout un changement de cap pour Jaguar

Tout un changement de cap pour Jaguar

Il fut un temps où Jaguar évoquait la richesse et le prestige, bien au-delà de BMW ou Mercedes-Benz. Pour plusieurs, cette marque anglaise faisait le pont entre les voitures allemandes et les Bentley et Rolls-Royce de ce monde. 

Les choses se sont gâtées au tournant du millénaire, mais lorsque la compagnie indienne Tata Motors a racheté Jaguar, celle-ci a connu un nouvel essor. L’effet s’est vite estompé, toutefois, car malgré l’arrivée de plusieurs nouveautés au cours des dix dernières années, les ventes de Jaguar n’ont cessé de fléchir, avec un court répit suite à l’arrivée de l’utilitaire F-PACE.

Heureusement qu’il existe celui-là, parce que Jaguar serait en très mauvaise posture autrement. Force est de constater que la marque a perdu son aura de prestige et que l’exercice de comparaison avec la concurrence est loin d’être à son avantage.

Place à l’électrification!

C’est donc le temps pour Jaguar de changer de cap et de se réinventer complètement afin de mieux survivre. Le nouveau PDG de la compagnie (et de Land Rover), Thierry Bolloré, a d’ailleurs fait une annonce colossale en ce sens dans les dernières semaines : Jaguar va devenir une marque entièrement électrique d’ici 2025.

C’est sérieux. Le gros félin aux moteurs puissants et au son rugissant s’apprête à délaisser les carburants fossiles au profit des électrons silencieux.

Chemin faisant, Jaguar promet d’offrir des designs encore plus attrayants, des standards de qualité plus élevés et une expérience de conduite plus personnalisée.

Les détails restent encore à préciser, mais on sait que tous les futurs produits reposeront sur une nouvelle architecture entièrement électrique. Jaguar est d’ailleurs à la recherche d’un partenaire pour celle-ci. La gamme actuelle sera abandonnée et ça devrait inclure même le multisegment électrique I-PACE, dont les ventes au Canada ont chuté de 380 unités en 2019 à seulement 64 en 2020.

Ajoutons que Jaguar ne prévoit aucune fermeture d’usine pour le moment. Par contre, une grande rationalisation va s’opérer dans les activités qui ne sont pas directement reliées à la production et un plus grand partage avec les autres sociétés du groupe Tata Motors est prévu.

À plus long terme, Jaguar tout comme Land Rover visent à devenir carboneutres dans l’ensemble de leurs opérations d’ici 2039. Qui aurait imaginé tout ça il y a quelques années à peine?