Blogue / Chevrolet Bolt EV et Bolt EUV : quelle est la différence?

Chevrolet Bolt EV et Bolt EUV : quelle est la différence?

Après plusieurs années d’attente, General Motors a enfin dévoilé la version utilitaire de sa voiture électrique, la Chevrolet Bolt EV. Mais peut-on qualifier le Bolt EUV (Electric Utility Vehicle) de grand frère? Est-il vraiment plus pratique? Quelles sont les principales différences entre lui et la compacte à hayon, dont le design vient d’être grandement rafraîchi?

Pour vous aider à y voir clair, faisons un survol de leurs caractéristiques de sorte que vous sachiez bien quel véhicule choisir lorsqu’ils arriveront sur le marché cet été pour l’année-modèle 2022.

Un peu plus gros

D’abord, bien qu’il soit plus long de 161 mm (4306 mm au total), avec un empattement étiré de 75 mm (2675 mm), le nouveau Chevrolet Bolt EUV est à peine plus gros. Sa largeur et sa hauteur se chiffrent respectivement à 1770 mm et 1616 mm, une différence de seulement 5 mm dans les deux cas. Son poids est de 1681 kg, ce qui représente un excédent de 35 kg.

L’histoire se répète à l’intérieur, même que la Bolt EV est plus spacieuse à bien des égards, ironiquement. Le dégagement pour la tête aux places avant et arrière est de 1018/962 mm contre 1016/960 mm dans le Bolt EUV 2022. Celui pour les jambes est de 1124/904 mm contre 1124/976 mm (le seul avantage du Bolt EUV), alors que l’espace pour les épaules est de 1388/1340 mm contre 1387/1320 mm.

Et pour ce qui est du volume de chargement, le nouvel utilitaire peut transporter moins de bagages dans son coffre que la voiture sur laquelle il est basé – sans blague! Le premier affiche une capacité de 462 L avec les dossiers arrière relevés et 1611 L quand ils sont rabattus, tandis que la seconde peut transporter respectivement 470 et 1614 L. Bien des familles seront déçues.

Autonomie en légère baisse

Maintenant, passons au groupe motopropulseur. Le Chevrolet Bolt EUV exploite le même moteur électrique de 150 kW (200 ch) que sa « petite » sœur et la même batterie de 65 kWh. GM n’a pas cru bon d’ajouter un second moteur électrique pour offrir un rouage intégral ou encore augmenter la capacité de remorquage. Attendez-vous donc à une conduite similaire, quoique le diamètre de braquage du Bolt EUV est plus grand d’un mètre.

Parce qu’il pèse 35 kg de plus, ce dernier voit son autonomie officielle réduite de 417 à 402 kilomètres, ce qui est quand même au-dessus d’un seuil psychologique pour beaucoup d’acheteurs potentiels. Une recharge complète via une prise de 240 volts prend le même temps (environ sept heures), alors qu’avec une borne rapide, il est possible de regagner jusqu’à 154 kilomètres d’autonomie en 30 minutes. Un câble de recharge à double intensité (120V/240V) est inclus de série avec le Bolt EUV, mais en option avec la Bolt EV.

Un autre avantage du Bolt EUV, c’est l’option du système de conduite semi-autonome mains libres Super Cruise. Jusqu’ici réservé à Cadillac, c’est la première fois qu’on le retrouve dans un produit Chevrolet. Ce système est compatible avec plus de 320 000 kilomètres d’autoroutes en Amérique du Nord.

Finalement, il reste le prix. Bonne nouvelle pour les futurs clients de la Chevrolet Bolt EV 2022 : son PDSF a été abaissé de 6800 $ par rapport au modèle 2021 et s’établit à 38 198 $, auquel il faut ajouter des frais de transport et de préparation de 1800 $. Pour sa part, le Bolt EUV 2022 exige un supplément de 2000 $, son PDSF de base étant fixé à 40 198 $. Au Québec, les deux modèles se qualifient pour les rabais fédéral (5000 $) et provincial (8000 $).

Alors, êtes-vous branché?