Blogue / Volkswagen ID.4 : la nouvelle génération électrique de la voiture du peuple

Volkswagen ID.4 : la nouvelle génération électrique de la voiture du peuple

Volkswagen n’y va pas de main morte avec les voitures électriques. Une cinquantaine de milliards de dollars seront investis dans l’électrification d’ici 2024 et pas moins de 75 véhicules zéro émissions de nouvelle génération verront le jour dans le monde d’ici 2029.

En Amérique du Nord, c’est le Volkswagen ID.4 qui sonnera la charge et personne n’est surpris de ce choix étant donné l’énorme popularité des VUS compacts ici. Voici en gros ce que vous devez savoir sur ce véhicule dont le dévoilement officiel a eu lieu il y a quelques jours…

Au Canada, deux versions seront proposées, soit avec propulsion ou rouage intégral, chacune alimentée par une batterie de 82 kWh et possédant « l’âme d’une Golf GTI », ce qui augure bien sur le plan de la conduite. La première développe 201 chevaux et accélère de 0 à 100 km/h en un peu moins de huit secondes, tandis que celle à quatre roues motrices génère 302 chevaux et complète le même sprint en deux secondes de moins.

Quelle distance sera-t-il possible de parcourir avec l’ID.4? L’autonomie exacte n’a pas encore été déterminée par Ressources naturelles Canada, mais attendez-vous à plus de 400 kilomètres, selon Volkswagen. Ce n’est pas tout : le modèle sera équipé de série d’une pompe à chaleur qui améliore la gestion thermique de la batterie et du même coup l’autonomie du véhicule, peu importe la température.

Quand viendra le temps de recharger le véhicule, 38 minutes suffiront pour ramener la batterie de 5% à 80% via une borne rapide (le système peut aller jusqu’à 125 kW de courant). À propos, comme c’est le cas avec l’Audi e-tron, les clients du Volkswagen ID.4 auront droit à des recharges gratuites pendant « au moins deux ans » via le réseau Electrify Canada – un solide argument de vente, avouez-le.

À propos, on ne connaît pas encore le prix canadien du Volkswagen ID.4, dont la commercialisation débutera tôt l’été prochain en tant que modèle 2021 (aux États-Unis, les réservations ont déjà commencé à partir de 39 995 $). Sans donner d’estimation, la compagnie promet un prix « génial » qui « ne décevra personne ». Est-ce que ce sera sous la barre des 45 000 $ pour profiter à la fois du rabais fédéral de 5 000 $ et du rabais québécois de 8 000 $? Ce serait trop beau, mais ne nous faisons pas d’illusions.

Pour ce qui est du design extérieur, le Volkswagen ID.4 adopte des proportions similaires à la Ford Mustang Mach-E, au Tesla Model Y et au futur Nissan Ariya avec lesquels il entre directement en compétition. Ses lignes sont très fluides et aérodynamiques (coefficient de traînée de seulement 0,28), tandis que l’éclairage à DEL est utilisé pour donner de l’éclat au véhicule en remplacement du traditionnel chrome (voyez la bande qui relie les phares et le contour de ceux-ci).

L’intérieur est spacieux et ultra moderne sans pour autant tomber dans l’excès (pas de gigantesque interface incurvée de 33 pouces comme dans le Cadillac LYRIQ). L’instrumentation est entièrement numérique et on retrouve un gros écran central de 10 ou 12 pouces légèrement tourné vers le conducteur. Sous le pare-brise, une bande de lumière à DEL fournit un rappel visuel quand vient le temps de changer de voie ou de freiner pour éviter un obstacle, par exemple. Et que dites-vous des pédales qui arborent les symboles de « Lecture » et de « Pause »? Volkswagen s’adresse après tout à une clientèle branchée, mordue de technologie et qui aime le divertissement.

En somme, le nouveau Volkswagen ID.4 ne révolutionnera peut-être pas l’automobile comme l’a fait la « voiture du peuple » originale il y a plusieurs décennies, mais il ouvre certainement la porte à un avenir très prometteur et a de quoi exciter les amateurs de la marque allemande.