Blogue / Nissan Rogue et Ariya : deux VUS, une mission

Nissan Rogue et Ariya : deux VUS, une mission

Nissan traverse actuellement une période critique et doit se réorganiser pour mieux aller de l’avant. Ça implique de grosses coupures dans les dépenses et d’importants changements au sein de la gamme de véhicules.

Deux tout nouveaux modèles lancés dans les dernières semaines seront fortement mis à contribution à court et moyen termes afin de permettre au constructeur japonais de devenir plus compétitif et de changer son image. On vous les présente!

Nissan Rogue 2021
Le Rogue est un produit connu de tous, vendu à l’international et qui se situe dans la catégorie la plus populaire au Canada, celle des VUS compacts. C’est le meilleur vendeur de Nissan avec pas moins de 30% des ventes totales de la marque en 2019.

Pas de place à l’erreur avec le Rogue 2021 de nouvelle génération, attendu sur le marché cet automne, d’autant plus qu’il devrait donner le ton à cette série de VUS qui seront tous prochainement renouvelés chez Nissan (Qashqai, au Pathfinder, au Murano, à l’Armada).

Son design propose une ligne plus angulaire, costaude et qui vient se démarquer de celle de ses rivaux. En même temps, il est plus aérodynamique, mieux insonorisé et repose sur une nouvelle plateforme plus rigide qui devrait assurer un comportement routier plus inspirant.

Côté moteur, le quatre cylindres de 2,5 litres revient avec cette fois 181 chevaux. Par contre, aucune version de performance ni de groupe motopropulseur hybride – du moins pour l’instant. Bien sûr, les aides à la conduite sont nombreuses, dont le système semi-autonome ProPILOT Assist avec Navi-Link, mais le plus impressionnant à bord, c’est la combinaison de l’écran central, de l’instrumentation numérique et de l’affichage tête haute en option qui totalise 32,1 pouces!

En somme, Nissan devra réussir à convaincre un maximum de gens avec ce nouveau Rogue, mais celui-ci semble avoir ce qu’il faut pour connaître beaucoup de succès.

Nissan Ariya 2022
Sensiblement de même taille, le VUS électrique Ariya sera quant à lui mis en vente vers la fin de 2021. Bien que sa diffusion sera beaucoup plus limitée au début, ce modèle amorce une nouvelle ère chez Nissan.

En effet, si la LEAF est arrivée comme un produit plus marginal au sein de la gamme il y a environ 10 ans, l’Ariya a été développé comme la nouvelle pièce maîtresse du constructeur pour les années à venir. D’ailleurs, Nissan en profite pour inaugurer en même temps un nouveau logo, plus moderne et simplifié. Dans le cas des modèles électriques, il sera même illuminé pour signaler le changement de voie de Nissan.

Incarnant ce que la compagnie appelle le « futurisme japonais intemporel », le Nissan Ariya vise à en mettre plein la vue, comme si un prototype dévoilé dans un Salon de l’auto se retrouvait du jour au lendemain dans votre entrée. L’idée est de reproduire la pureté et la puissance de la motorisation électrique dans le design, tant extérieur qu’intérieur. Ça passe notamment par des lignes très aérodynamiques et un habitacle à la fois spacieux et relaxant de type lounge – à l’image des trains à grande vitesse Shinkansen.

Le fait d’utiliser une toute nouvelle plateforme pour véhicules électriques, baptisée Alliance, a bien sûr donné beaucoup de liberté aux designers. La batterie montée sous le plancher et l’absence d’un tunnel de transmission laissent plus d’espace pour les jambes, évidemment, mais voici un autre exemple : le système de chauffage et de climatisation réside sous le capot, ce qui a permis d’intégrer à la place un ingénieux rangement comprenant un plateau repliable qui peut servir de table de bureau ou à manger.

D’autre part, la console centrale ajustable peut se déplacer selon les préférences du conducteur et sa position peut être mémorisée dans un profil afin de se régler automatiquement les fois subséquentes. La surface à l’avant réunit un nouveau levier de vitesses et des commandes affleurantes à réponse haptique, comme sur la planche de bord. Ces dernières contribuent grandement à l’aspect futuriste du décor.

Pour ce qui est du rendement, l’Ariya proposera des versions à traction et à rouage intégral ainsi qu’un choix de deux batteries, l’autonomie variant de 321 à 482 kilomètres et la puissance, de 214 à 389 chevaux. Celles offertes au Canada restent à préciser.

Avec le Rogue et l’Ariya, Nissan se donne de très belles munitions pour la décennie qui s’amorce!