Blogue / Avec l’Acura TLX 2021, tous les espoirs sont permis

Avec l’Acura TLX 2021, tous les espoirs sont permis

Voilà un bon bout de temps que les berlines d’Acura n’ont pas fait de grandes vagues, mais c’est sur le point de changer avec la toute nouvelle Acura TLX 2021, dont le dévoilement virtuel a eu lieu récemment.

D’abord, sur le plan esthétique, elle frappe fort avec un design qui ressemble très fidèlement au superbe concept Type S de 2019. Si l’ancienne TLX était jugée un peu trop conservatrice, celle-ci devrait soulever davantage les passions. Lire la vidéo

Posture athlétique, proportions avantageuses, calandre imposante, personnalité mieux affirmée; la nouvelle TLX ne manque pas d’éléments visuels pour attirer l’attention des amateurs de berlines sport, surtout en version haute performance Type S avec entre autres des jantes de 20 pouces au look spectaculaire, un becquet avant, de plus grandes prises d’air et un diffuseur arrière flanqué de quatre embouts d’échappement.

Cela dit, pour réellement convaincre les adeptes de conduite sportive qui forment une grosse partie de la clientèle, Acura a développé un tout nouveau châssis plus rigide en torsion de 50% et utilisant des matériaux légers dans une proportion de 56%, une suspension à double levier triangulaire, une direction à rapport variable, des freins à commande électronique dérivés de la supervoiture NSX et un système optionnel d’amortissement adaptatif contrôlé par le conducteur.

La TLX Type S ajoute des freins Brembo aux réglages optimisés et des pneus avec une meilleure adhérence. Autre point crucial : le rouage intégral SH-AWD avec répartition active du couple d’Acura sera désormais inclus de série au Canada.

Sous le capot, c’est une grande amélioration également. Les moteurs atmosphériques à quatre et à six cylindres ont été remplacés par des moteurs turbocompressés. Le premier génère 272 chevaux (+66) et 280 livres-pied de couple (+98) – plus que toutes les berlines comparables sauf l’Infiniti Q50 et l’Alfa Romeo Giulia. Le second, réservé à la Type S, n’a pas encore dévoilé sa puissance, mais attendez-vous à quelque chose de « débile » selon le directeur d’Acura Canada, Emile Korkor. Cette TLX sera la plus rapide et la plus maniable de toutes les berlines Acura en 35 ans.

Poursuivons avec l’habitacle où l’on retrouve un poste de pilotage radicalement modernisé. En fait, le bloc central a des allures de Transformers. Clairement, l’accent est mis sur la technologie et la sportivité. Il y a aussi plus d’espace, une meilleure visibilité vers l’avant, un éclairage ambiant personnalisable et des sièges sport offrant jusqu’à 16 réglages électriques.

En dévoilant une voiture qui signale en quelque sorte une relance de la marque, Acura fait son mea culpa.

« Pendant un certain temps, les consommateurs n’étaient pas trop sûrs de ce qu’Acura représentait. L’identité de la marque n’était pas tout à fait claire. Les choses s’améliorent, mais il reste encore beaucoup de travail à faire, admet Emile Korkor, qui ajoute qu’Acura doit faire sa propre niche au lieu d’essayer d’imiter ses concurrents. Avant toute chose, nous voulons procurer de la joie et des émotions. »

C’est au début de l’automne que la nouvelle Acura TLX 2021 doit arriver sur le marché canadien, du moins en version de base. La TLX Type S suivra au printemps 2021. Êtes-vous excité?